• 02/12/2022

Ellen Zavian, une pionnière de la représentation sportive aux Etats-Unis

Ellen Zavian, une pionnière de la représentation sportive aux Etats-Unis

De Charles C. Pyle à Scott Brass, le milieu des agents sportifs a connu de nombreuses mutations aux Etats-Unis. Ce n’est pas Ellen Zavian qui dira le contraire. Son nom ne vous dit probablement rien mais ce professeur de droit est l’une des pionnières de la représentation sportive version féminine au pays de l’Oncle Sam.  

  

Son enfance 

Ellen Zavian voit le jour le 15 juin 1963 et grandit à Maywood, dans le New Jersey aux côtés de ses parents et de ses frères et soeurs. Elle est originaire d’une famille très orientée vers le sport. Son père, Berj, a joué au basketball tandis que sa mère, Joan, était gymnaste. Son grand frère, quant à lui, pratiquait l’athlétisme et sa grande sœur le softball. Une famille qui vivait donc au rythme des activités sportives. Ellen, elle, était à cheval sur trois disciplines : le soccer, le volleyball et l’athlétisme. Elle s’est d’ailleurs très souvent qualifiée de bonne athlète sans toutefois être une très bonne athlète.

Ses études et ses débuts professionnels  

Elle a débuté sa carrière dans le sport lorsqu’elle n’était encore qu’étudiante à l’Université du Maryland. Elle y a obtenu un Bachelor en business management et marketing en 1985. En parallèle, elle travaillait alors au service des sports et loisirs de son établissement tout en occupant un poste au département marketing des champs de courses de l’état du Maryland le weekend. En 1988, elle obtint un Doctorat en droit à l’American University – Washington College of Law. Pendant qu’elle suivait ses études de droit, elle a effectué un stage à la National Football League Players Association (NFLPA), travaillant ainsi sous les ordres du célèbre membre du Hall of Fame de NFL, Gene Upshaw. « J’ai travaillé pour la Fédération de Football américain lorsque j’étais étudiante. J’ai eu beaucoup de chance car des gens haut placés m’ont pris sous leur aile et m’ont tout appris du milieu. Peu à peu, je me suis familiarisée avec les regles, avec les trucs techniques, avec le langage, et je me suis forgée un esprit Football américain ! » a-t-elle déclaré au journal National directory of women corporate counsel en 1998. La NFLPA étant l’organisation syndicale qui représente les joueurs de football américain évoluant en NFL. Elle officiera plus tard comme coordinateur NFLPA’s Native American project.

Son parcours d’agent sportif

Quelques temps après l’obtention de son diplôme, Zavian rejoint le Senior Management Group LLC à Philadelphie en Pennsylvanie, un cabinet juridique dirigé par l’agent sportif Brett Senior et au sein duquel elle a commencé à représenter des athlètes de haut niveau. Ellen y restera un peu plus de trois ans. En 1990, à 26 ans, elle devient la première femme avocate / agent de la NFL, représentant ainsi joueurs et entraineurs. Parmi ses clients au sein de la ligue de football américain, on peut citer entre autres John Booty, son premier client passé notamment par les New York Jets, Troy Brown, le MVP des New England Patriots, Frank Reich, Steve Tasker, Erik McMillan ou encore Tim Manoa. Un bon portefeuille à l’époque pour une « femme » qui arrivait dans la profession. Elle expliquera d’ailleurs lors d’une interview accordée à Stories from the Center of the Universe qu’il était difficile pour une femme de représenter des hommes en raison des préjugés liés à une profession essentiellement consacrée aux hommes.

Alors qu’elle défend les intérêts d’acteurs du sport depuis plusieurs années, Zavian est approchée en 1995 par Julie Foudy et Carla Overbeck, les co-capitaines de l’équipe nationale américaine de soccer (USWNT). Ces dernières souhaitent obtenir de l’aide de la juriste pour négocier les contrats liant neuf joueuses à la Fédération Américaine de Soccer dont Kristine Lilly et Mia Hamm. Mia Hamm, qui se montrait confiante sur les aptitudes d’Ellen Zavian, disait d’ailleurs « Si elle pouvait représenter les hommes, j’étais confiante sur le fait qu’elle puisse nous représenter ». Les clauses à réviser stipulent que les femmes doivent impérativement remporter la médaille d’or aux Jeux Olympiques 1996 à Atlanta pour recevoir un bonus tandis que le contrat des hommes relève qu’ils percevront un bonus en cas d’obtention de la médaille de bronze, d’argent ou d’or. Une subtilité qui avait son importance et qui rendait les conditions d’obtention d’un bonus plus ardue pour les joueuses. Une fois saisi du dossier, Zavian a donc conseillé à Foudy et ses coéquipières de rayer les clauses contestées puis de renvoyer par fax les documents révisés à la Fédération, ce qui a provoqué une grève des joueuses. Malgré les pressions de la Fédération, Zavian et les joueuses tiennent le coup. Début 1996, elles obtiennent gain de cause. La fédération accède à leur demande et les joueuses, vainqueurs de l’édition 96, perçoivent un bonus sur les mêmes bases que leurs homologues masculins. En 2000, Ellen lancera sa propre agence sportive à Washington DC, EZ Negotiation Institute. Elle est connue pour être une redoutable négociatrice « Ellen est très qualifiée et une négociatrice bien préparée » déclarait Frank Reich, l’ancien quarterback des Buffalo Bills.

Ellen Zavian a énormément contribué à l’amélioration des conditions des femmes dans le sport. Elle a notamment été à l’origine de la première convention collective du sport féminin à inclure une clause de congés maternité payés. Les contrats de deux des joueuses de football qui avaient des enfants en bas âge comportaient également une clause prévoyant des nounous rémunérées. 

Au-delà du soccer et du football américain, Ellen Zavian a représenté des joueuses de Softball, des athlètes de sports extrêmes des skateurs et de break-dancers au début des années 2000. Elle a ainsi contribué à la création des associations d’athlètes extrêmes X-Game et Gravity Games (skateurs, bmx’ers et inliners) et de joueurs de breakdance. 

Son implication dans le sport 
Au niveau du sport universitaire, elle a occupé le poste de Commissaire de la Central Atlantic Collegiate Conference (NCAA). La National Collegiate Athletic Association, ou NCAA, est une association sportive américaine organisant les programmes sportifs de nombreuses grandes écoles et universités aux États-Unis. Aujourd’hui, elle enseigne le droit du sport à l’Université George Washington.

En plus de ses multiples casquettes, Ellen est aussi une journaliste nationalement reconnue, travaillant au Washington Post depuis 2020 et rédacteur en chef au esportsandthelaw.com et mylegalbookie.com. Elle a aussi travaillé pour le Condé Nast’s Street & Smiths Sports Business Journal, NFL Weekly, et le Fairchild’s Branding magazine. Ses écrits et réalisations sont d’ailleurs régulièrement apparus dans Forbes, Sports Illustrated, The Guardian, Association of Corporate Counsel, et Sports Law Expert. Elle a également fait des apparitions sur CNN, CSPAN et NPR.

Mme Zavian a été la directrice exécutive fondatrice de l’Association des joueuses de soccer de l’équipe nationale féminine, de l’Association de softball de l’équipe nationale féminine et de l’Association unie des skateurs professionnels (UPSA). Encouragée par la passion de son fils pour le break dance, elle a également créé l’United Breakin Association, une association mondiale de break-dancers de compétition, et a été nommée au groupe de travail de USA Dance qui a demandé et finalement obtenu l’approbation du Comité international olympique pour intégrer la discipline aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 et aux Jeux olympiques de Paris en 2024. 

En 2019, Zavian a été sélectionnée par la FIFA dans le cadre de son initiative Pro Bono Counsel. Ce projet a pour but de donner la possibilité aux personnes ayant des moyens financiers limités de demander une aide juridique et de solliciter un avocat pro bono pour les aider à se défendre lors des procédures devant les organes judiciaires compétents de la FIFA. Deux ans plus tard, l’avocate est sollicitée dans le cadre du projet SafeSport International Board of Trustee.  

En 2022, Zavian est devenu le premier avocat général de USA Lacrosse, l’organe directeur de la crosse aux États-Unis. 

Distinctions
La liste des réalisations de cette avocate depuis le début des années 90 sont considérables. Pour son apport dans le sport féminin, Ellen Zavian a reçu plusieurs distinctions tout au long de sa carrière. En 1992, Zavian se voit décerner le New Jersey Achievement Award. En 1997, elle fait son apparition dans le Top 20 des femmes les plus puissantes dans le sport selon le Women’s Sports and Fitness Foundation. En 2001, Zavian intègre le Hall of Fame Sports du Jewish Community Center of Greater DC.

Dans la même catégorie

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *